Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers

Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers

Que faut-il retenir de la semaine passée ?

Les valeurs boursières du monde entier ont atteint de nouveaux sommets la semaine dernière, les investisseurs ayant poussé un soupir de soulagement à l'annonce de la conclusion d'un accord commercial de « première phase » entre les États-Unis et la Chine qui devrait permettre d'apaiser les tensions entre les deux superpuissances. Le rebond du marché a survécu à l'annonce de la destitution du président américain Donald Trump, les investisseurs estimant que le Sénat (contrôlé par les Républicains) soutiendra le président. Au terme d'un vote la semaine dernière, la Chambre des Représentants a mis M. Trump en accusation pour abus de pouvoir et entrave au Congrès.

État du monde

Parmi les banques centrales dont les taux d'intérêt évoluent en territoire négatif, la banque centrale suédoise a été la première à inverser sa politique, relevant ses taux de -0,25 % à 0 % malgré la persistance d'une croissance économique atone. La semaine dernière, la Banque du Japon et la Banque d'Angleterre ont maintenu leurs taux d'intérêt à -0,1 % et 0,75 % respectivement, mais la décision de la Banque d'Angleterre n'a pas été unanime, deux membres ayant voté en faveur d'une baisse. Andrew Bailey, l'actuel président de la Financial Conduct Authority (FCA) britannique, a été nommé pour succéder à Mark Carney en tant que prochain gouverneur de la Banque d'Angleterre.

Le chiffre de la semaine

50,6

L'économie de la zone euro a montré des signes de stagnation, l'indice PMI composite préliminaire pour décembre étant resté inchangé par rapport au mois précédent à 50,6, soit un niveau à peine supérieur à 50 (qui représente une expansion). L'activité manufacturière s'est contractée pour le 11e mois consécutif à 45,9, un niveau nettement inférieur aux attentes consensuelles de 47,3. L'indice PMI composite du Royaume-Uni est tombé de 49,3 à 48,5, son plus bas niveau depuis juillet 2016.

Eclairage

Le Discours de la Reine, qui fait partie intégrante de l'ouverture officielle du Parlement au Royaume-Uni, énonce le programme législatif du nouveau gouvernement à la suite d'une élection générale. Le discours de jeudi a souligné que la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne le 31 janvier était une priorité. Le Premier ministre Boris Johnson a exclu toute prolongation de la période de transition au-delà de la fin de 2020, ce qui laisse subsister la possibilité pour le Royaume-Uni d'une sortie de l'UE sans accord commercial si un tel accord n'est pas conclu avant cette date.

Prochaines échéances

La Banque du Japon publiera le procès-verbal de sa réunion de politique monétaire lundi, donnant ainsi le coup d'envoi d'une semaine de Noël généralement plus calme pour les données économiques. Les chiffres du chômage et de la production industrielle au Japon seront annoncés jeudi, date à laquelle la BdJ publiera également sa dernière Synthèse comprenant notamment ses projections en matière d'inflation et de croissance économique. Les chiffres relatifs aux demandes de prêts immobiliers et d’allocations chômage aux États-Unis seront également communiqués jeudi.

L’investissement sur les marchés implique un risque de perte en capital.
 
Si vous voulez suspendre vos abonnements AXA IM, merci de cliquer ici
 
Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information. Il ne constitue ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Il a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.
 
Ainsi, compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, nous attirons votre attention sur le fait que l'évolution effective des variables économiques et des valorisations des marchés financiers pourrait s'écarter significativement des indications (projections, estimations, anticipations et hypothèses) qui vous sont communiquées dans ce document. En outre, du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document peuvent n’être que partielles. Elles sont susceptibles d'être modifiées sans préavis et AXA Investment Managers n’est pas tenu de les mettre à jour systématiquement.
 
Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques, et de marché. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, ont été établi à la date de publication de ce document.
 
Les destinataires de ce document s’engagent à ce que l'utilisation des informations y figurant soit limitée à la seule évaluation de leur intérêt propre en considération des stratégies visées. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable expresse de la Société.
 
Rédacteur : AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.