Deux minutes

Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers

Que faut-il retenir ?

Les valeurs boursières ont dégringolé la semaine dernière en raison des inquiétudes croissantes concernant la vigueur de la reprise économique mondiale, la France et l'Allemagne ayant imposé de nouvelles mesures de confinement à l'échelle nationale et le nombre de cas de coronavirus continuant d'augmenter. L'indice MSCI World NR a cédé 4,2 % durant la semaine jusqu'à la clôture de jeudi, les fortes chutes observées aux États-Unis et en Europe étant en partie compensées par des baisses plus modérées en Asie1. La perspective d'un résultat contesté à l'issue des élections présidentielles américaines de mardi et l'absence de tout nouveau plan de relance aux États-Unis ont également pesé sur les marchés.

1 En dollars US. Source : Factset, données au 29 octobre 2020

 

Dans le monde

Après s'être contractée de 31,4 % au deuxième trimestre (T2), l'économie américaine a rebondi au T3, avec une progression à un taux annualisé record de 33,1 %. Parallèlement, le PIB de la zone euro a progressé de 12,7 % au T3 en rythme trimestriel, un chiffre supérieur aux prévisions consensuelles, après s'être replié de 11,8 % au T2. De son côté, la Banque du Japon a relevé ses prévisions de croissance du PIB pour l'an prochain à 3,6 % contre 3,3 %, mais a réduit ses prévisions de croissance pour 2020 à -5,5 %, contre -4,7 %.

 

Le chiffre de la semaine

312 milliards EUR

L'Organisation de coopération et de développement économiques a annoncé que ses 37 États membres prévoient d'investir un total cumulé de 312 milliards d'euros dans les technologies vertes, les énergies renouvelables ou le transport durable. Dans un discours prononcé avant la réunion du Conseil de l'OCDE au niveau des Ministres la semaine dernière, le Secrétaire général Angel Gurría a déclaré que le volume d'investissement était « insuffisant, il faut aller plus loin ».

 

Éclairage

Économie à 90 %

Notion décrivant une situation dans laquelle l'économie d'un pays fonctionne à capacité réduite en raison de la pandémie de coronavirus, réduisant de fait le PIB de 10 %. Par exemple, une telle baisse peut être provoquée par des mesures de restriction concernant les sorties au restaurant et les activités de loisirs, associées à une baisse de la demande de voyages et d'autres services, la population respectant les règles de confinement ou préférant se montrer plus prudente.

 

Prochaines échéances

Les indices définitifs des directeurs d'achats (PMI) du Japon, de la Chine, de la zone euro, du Royaume-Uni et des États-Unis seront publiés lundi. Les élections présidentielles américaines auront lieu mardi. Les PMI des services et les PMI composites de la Chine, de la zone euro, du Royaume-Uni et des États-Unis seront communiqués mercredi, date à laquelle la Banque du Japon publiera également le compte-rendu de sa dernière réunion de politique monétaire. Enfin, la Banque d'Angleterre et la Réserve fédérale américaine se réuniront chacune jeudi pour décider de leurs taux d'intérêt, tandis que le Japon publiera ses indices PMI des services et composites.

 

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information. Il ne constitue ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Il a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.
 
Ainsi, compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, nous attirons votre attention sur le fait que l'évolution effective des variables économiques et des valorisations des marchés financiers pourrait s'écarter significativement des indications (projections, estimations, anticipations et hypothèses) qui vous sont communiquées dans ce document. En outre, du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document peuvent n’être que partielles. Elles sont susceptibles d'être modifiées sans préavis et AXA Investment Managers n’est pas tenu de les mettre à jour systématiquement.
 
Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques, et de marché. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, ont été établi à la date de publication de ce document.
 
Les destinataires de ce document s’engagent à ce que l'utilisation des informations y figurant soit limitée à la seule évaluation de leur intérêt propre en considération des stratégies visées. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable expresse de la Société.
 
Rédacteur : AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506