L'économie évolutive

Automatisation. L'essor de la domotique peut-il permettre de vivre plus intelligemment ?

L'écosystème qui permet rapidement un mode de vie automatisé

En 2020, alors que le coronavirus déchirait l'économie mondiale et que les entreprises sans présence sur Internet entraient dans une sérieuse paralysie, un secteur s’est renforcé, celui des dispositifs intelligents pour la maison.

Selon une enquête menée par Xiaomi1, une société de technologie cotée à Hong Kong, plus de la moitié des consommateurs américains ont acheté au moins un appareil intelligent entre mai et décembre 2020, car ils ont passé plus de temps chez eux que jamais. L'automatisation est depuis longtemps associée à la fourniture de processus de fabrication plus efficaces et à la rationalisation du commerce interentreprises, mais la Covid-19 a rapidement accéléré l'automatisation dans l'environnement domestique, créant ainsi une tendance dans laquelle nous voyons des opportunités d’investissement et de croissance à long terme.

Vivre plus intelligemment

« La vie intelligente a toujours consisté à réimaginer et à optimiser l'espace physique pour s'adapter aux nouvelles réalités grâce à l'utilisation de la technologie », a déclaré Daniel Desjarlais, directeur du marketing produit mondial, Xiaomi. « Les foyers connectés, les systèmes automatisés et les nouvelles technologies aident les gens à créer des écosystèmes au sein de leur foyer pour relever de nouveaux défis. »

La pièce maîtresse de ce nouveau mode de vie automatisé est l'Internet des objets, l'univers des appareils connectés qui devrait atteindre 43 milliards d'unités d'ici 2023, soit près de trois fois plus qu'en 20182 .

Grâce à l'avènement de la 5G et du haut débit, de la technologie de reconnaissance vocale et de la disponibilité de smartphones à des tarifs abordables, l'Internet des objets domestique va désormais des machines à laver aux compteurs communicants pour les réfrigérateurs, aux téléviseurs et aux aspirateurs.

Dans le sillage de la pandémie, le McKinsey Global Institute (MGI) estime que plus de 20 % de la main-d'œuvre mondiale pourrait travailler principalement en dehors des bureaux sans perdre de productivité - un développement qui devrait favoriser encore plus l'automatisation dans la maison au cours des prochaines années à mesure que les environnements domestiques s'adapteront. « C'est un changement d'une génération à l'autre », conclut McKinsey dans un rapport publié cette année3.

Le cabinet de conseil Bain & Company estime que les dépenses mondiales pour les appareils connectés augmenteront à 520 Mrd $ cette année contre seulement 235 Mrd $ en 2017. On s'attend à ce que les appareils de consommation compensent un cinquième de ce total.

Tom Riley, responsable des stratégies thématiques et en charge de la stratégie qui investit dans la robotique chez AXA Investment Managers (AXA IM), soutient qu'au moins trois secteurs de l'Internet des objets à domicile pourraient offrir un énorme potentiel de croissance dans les années à venir : Les infrastructures de communication, l'industrie des semi-conducteurs, qui fabrique des puces pour les appareils intelligents, et les logiciels et contenus numériques qui alimentent l'Internet des objets.

 

« C'est la prolifération globale des technologies de communication qui permet à tout cela de se développer et de croître. Ce sont les éléments sur lesquels la domotique est finalement construite. »

Tom Riley, gérant spécialiste de la robotique chez AXA IM

 

L'écosystème connecté Wifi

Nous pensons qu’il existe de grandes opportunités pour les entreprises qui créent les protocoles de communication sur lesquels repose l'automatisation - les technologies sans fil telles que Bluetooth, Zigbee et Z Wave. « Ce sont les fabricants de composants qui sont particulièrement intéressants », déclare Riley.

 

« Tous ces dispositifs autour de la maison doivent pouvoir travailler indépendamment sans interférer les uns avec les autres, et il y a beaucoup de technologie qui peut rendre cela possible. »

Les semi-conducteurs constituent un autre domaine à fort potentiel de croissance. NXP, un fabricant hollandais américain, contribue à créer des écosystèmes sécurisés et connectés pour la maison, en poussant l'Internet des objets et les appareils intelligents du cloud vers les réseaux périphériques, près de la source des données.

Cela a également soutenu la création d'Alexa, l'assistant virtuel fait d'intelligence artificielle produit par Amazon et a permis développement plus simple pour connecter et intégrer Alexa dans les produits intelligents de la maison4.

Silicon Labs, un fabricant de semi-conducteurs basé au Texas, propose des solutions pour les appareils ménagers intelligents, en vendant à une gamme d'entreprises qui ont développé des produits allant de la collecte de données à distance, des serrures de portes numériques à l'éclairage intelligent, entre autres. Cette société, experte dans la technologie sans fil, a déjà expédié plus d’un milliard de puces utilisées dans l'internet des objets5.

Pour les entreprises qui fournissent les logiciels et autres contenus numériques utilisant l'Internet des objets, les opportunités se développent rapidement. Pendant les premiers mois de confinement en 2020, par exemple, les sociétés de jeux ont vu leurs ventes monter en flèche à un moment de l'année où le secteur lance généralement peu de nouveaux produits.

Du jeu à la sécurité de la maison

Les ventes de jeux pour smartphones ont atteint 74,9 Mrd $, en hausse de 29 % par rapport à l'année précédente, selon les données compilées par gamesindustry.biz6.

Dans l'ensemble, l'industrie du jeu a enregistré en 2020 un chiffre d'affaires de 174,9 Mrd $, en hausse de 19,6 % par rapport à 2019. Ce chiffre représente même des ventes pour l'industrie cinématographique mondiale, qui ont atteint 101 Mrd $ en 20197.

 

L'automatisation à domicile a également commencé à révolutionner la sécurité de la maison, avec un ensemble de nouvelles technologies qui pourraient rapidement remplacer la traditionnelle clé de porte par un clavier numérique, une technologie de reconnaissance des empreintes digitales et même faciale à l'aide d'un smartphone.

Des entreprises telles que Ring – acquise par Amazon en 2018 pour 1 Mrd $, ont pris d'importantes parts du marché de la sécurité à domicile à une vitesse fulgurante. Dans le même temps, des opérateurs tels que ASSA Abloy, la société mère suédoise de Yale locks, se sont dotés de leurs propres offres connectées. En 2017, il a acquis August Home, le fabricant de serrures intelligentes basé à San Francisco.

Selon Tom Riley, la vitesse et l'utilisation croissante de l'automatisation dans la maison devraient devenir l'un des principaux moteurs de croissance de l'économie évolutive pour les années à venir. « Il y a de plus en plus d'entreprises dont les produits viennent s'ajouter à l'automatisation dans la maison grâce au monde de plus en plus numérique et connecté », dit-il. « Les opportunités qui se créent sont vastes. »   

Les entreprises citées sont données à titre d’exemple et ne présentent pas un conseil en investissement ou une recommandation de la part d’AXA IM.

Sources

1.      New survey finds 70% of consumers improved home during covid-19, more than half used smart devices, Xiaomi, 5 janvier 2021

2.      Growing opportunities in the Internet of Things, McKinsey, 22 juillet 2019

3.      The next normal arrives: Trends that will define 2021—and beyond, McKinsey, 4 janvier 2021

4.      First MCU-Based Solution for Alexa Built-in Significantly Lowers Cost and Barriers-to-Entry for Manufacturers, NXP Semiconductors, décembre 2019

5.      Silicon Labs, 31 décembre 2020

6.      GamesIndustry.biz presents… The Year in Numbers 2020, GamesIndustry.biz, 22 décembre 2022

7.      New Report: 2019 Global Theatrical and Home Entertainment Market Surpasses $100 Billion for First Time Ever, Motion Picture Association, 11 mars 2020

Avertissement

Investir sur les marchés comporte un risque de perte en capital.

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 421 906 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.