L'économie évolutive

Semi-conducteurs : le génie qui permet la révolution technologique

 

  • L'industrie des semi-conducteurs a connu une croissance importante à l'ère du digital ; une tendance qui devrait se poursuivre
  • Les semi-conducteurs sont de plus en plus utilisés sur les marchés industriels finaux tels que l'automatisation industrielle et l'automobile
  • Nous pensons que le nombre croissant d'appareils connectés, avec une demande accrue pour de nouvelles technologies comme la 5G et l'intelligence artificielle, continuera de soutenir la croissance de l'industrie des semi-conducteurs

Depuis la création du premier dispositif à base de silicium dans les années 40, l'industrie des semi-conducteurs est au centre de la révolution technologique. Traditionnellement associé aux ordinateurs, le progrès dans la conception des semi-conducteurs en a fait des composantes cruciales au cœur de notre quotidien, modifiant notre mode de vie et de travail. Ils sont responsables de l'augmentation des capacités de nombreux secteurs comme l’industrie, les télécommunications, l'automobile et la santé.

Les semi-conducteurs peuvent être considérés comme les « cerveaux » permettant ces évolutions technologiques ; ils se sont répandus depuis dix ans au fur et à mesure que le monde est devenu plus connecté alors que la majorité d’entre nous le constate depuis 2007 avec l’avènement des smartphones. Depuis ces dernières années, le champ d'application s'est élargi tandis que de potentielles opportunités d’investissement impactent d’autres pans de l'économie.

Un énorme ordinateur pour une minuscule puce

Des ordinateurs qui remplissaient une pièce entière dans les années 40, en passant par les calculateurs de bureau dans les années 1960 aux minuscules héros de l’ombre de nos smartphones, la fabrication de semi-conducteurs de plus en plus petits (aussi appelés transistors) permet de les adapter aujourd’hui à une micropuce, comme le montre l'image ci-dessous :

Aujourd'hui, une micropuce peut contenir des milliards de transistors. Ce rythme de changement avait été prédit il y a 50 ans environ par le cofondateur d'Intel Corporation, Gordon Moore dans ce que l'on a appelé « la loi de Moore ». Celle-ci prédisait que le nombre de transistors que l'on pourrait installer sur une puce doublerait tous les deux ans.

Récemment, le rythme de miniaturisation s'est ralenti mais l'innovation dans la conception des semi-conducteurs se poursuit rapidement, notamment avec une plus grande intégration des logiciels. À partir du milieu des années 2000, cela a été provoqué par la course entre les fabricants de smartphones pour concevoir des appareils toujours plus rapides, plus intelligents et plus puissants d'année en année. Au fur et à mesure que les semi-conducteurs ont gagné en efficacité, de nouvelles opportunités ont vu le jour alors que le secteur ouvre son utilisation à de nouveaux domaines.

Exemples des domaines qui stimulent l'innovation

Voici quelques exemples d'entreprises leaders de l'innovation dans le déploiement de semi-conducteurs dans les domaines qui devraient, selon nous, stimuler la croissance future :

  • L'Internet des objets (IdO) ou « Internet of Things »: il décrit un système dans lequel les puces sont intégrées dans toutes sortes de machines et d'appareils pour leur permettre de collecter, communiquer, traiter et analyser les données entre elles dans les procédés industriels et de fabrication. Silicon Labs fabrique des appareils pour les applications IdO avec une haute performance et une faible consommation d'énergie. Il reste un énorme potentiel d'adoption des applications IdO ; à ce titre, Bain & Company anticipe une dépense globale de 520 milliard de dollars d'ici 20211.
  • Véhicules autonomes et électriques : le chiffre d'affaires devrait être porté par la demande des consommateurs alors que le coût des semi-conducteurs par véhicule augmente à mesure que l’autonomie et le passage à l’électrique progresse. Actuellement, la valeur des semi-conducteurs est estimée à 330 dollars pour une voiture conventionnelle alors qu’elle est de 1 000 dollars pour une voiture électrique2. Texas Instruments, une marque connue pour ses calculatrices, est un leader mondial de la conception et de la fabrication de semi-conducteurs. Ses capteurs et composants sont de plus en plus nécessaires aux nouvelles innovations dans le secteur automobile, notamment pour les systèmes d'alerte en cas de collision permettant ainsi d’obtenir des véhicules autonomes et électriques.
  • Equipement des smartphones en 5G : selon la société de télécommunications Ericsson, la 5G devrait être utilisée par 65 % de la population mondiale d'ici 2025 et traiter 45 % des données mobiles mondiales3. Les semi-conducteurs de Qualcomm’s, qui sont utilisés dans de nombreux appareils Apple, sont produits par Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC), la première fonderie pour la fabrication de semi-conducteurs.
  • Intelligence artificielle : Nvidia est une entreprise de semi-conducteurs spécialisée dans le développement de processeurs graphiques et de logiciels associés. Ses produits permettent d'accéder à des technologies de pointe et à l'intelligence artificielle sur divers marchés industriels finaux tels que les jeux vidéo et les applications à forte intensité de calcul comme les centres de données et la conduite autonome.

Le futur du digital

Malgré de spectaculaires années de croissance, le moment le plus intéressant pour les investisseurs qui souhaitent explorer de potentielles opportunités dans l'industrie des semi-conducteurs pourrait en réalité être aujourd’hui. Selon nous, nous sommes aux prémices d'une période de forte croissance sur certains marchés alors que les objets connectés sont de plus en plus utilisés dans de nouveaux domaines comme la robotique, les véhicules autonomes et les usines connectées.

Cette avancée dans la technologie vient de commencer. Nous pensons que 2020 annoncera une nouvelle décennie d'innovations sans précédent avec une amélioration continue de la connectivité et des semi-conducteurs, deux composantes cruciales de l'écosystème de l'automatisation.

Nous anticipons également un élargissement des technologies « nouvelle génération » comme l'informatique quantique, le big data, l'intelligence artificielle et les réseaux de communication 5G qui créeront de la valeur et connecteront chaque jour davantage de consommateurs connectés. D'ici 2025, les individus interagiront avec un appareil en ligne toutes les 18 secondes (contre 6 minutes et 30 secondes minutes aujourd'hui) avec environ 500 milliards d'appareils connectables d'ici 2030 (contre 30 milliards aujourd'hui)4.

Implications pour les investisseurs

Outre une adoption croissante et une plus grande diversité dans l'utilisation des semi-conducteurs, un certain nombre d'autres changements se sont produits, ce qui nous amène à penser que cette industrie est encore plus mieux positionnée aujourd’hui qu’il y a dix ans.

Tout d'abord, alors qu'un panel plus large d’offre et demande est apparue, nous pensons que le secteur des semi-conducteurs n'est pas aussi cyclique qu’auparavant car les entreprises se concentrent davantage sur la gestion de leurs stocks et leur profitabilité.

Deuxièmement, la production est externalisée. de nombreuses entreprises de semi-conducteurs possédaient auparavant des usines mais la technologie ayant progressé, leurs modèles économiques ont évolué. Aujourd’hui, les entreprises externalisent ces procédés onéreux à des entreprises comme Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC), la première fonderie mondiale de semi-conducteurs afin de réduire les coûts et les risques qui y sont associés. Cela leur permet de se concentrer davantage sur la recherche et le développement de nouvelles technologies.

Enfin, le marché s’est consolidé après une vague de fusions-acquisitions comme l’acquisition de Cypress Semiconductor par Infineon, un fabricant allemand de semi-conducteurs, en juin 2019 pour 10 milliard de dollars afin de poursuivre le développement de ses offres industrielles, automobiles et d'IdO5. Cela signifie que les barrières à l'entrée sont finalement plus élevées sur le marché actuel, ce qui favorise les concepteurs de semi-conducteurs et les fabricants disposant d'un réel avantage compétitif et qui peuvent investir pour de très gros volumes. Une nouvelle vague de consolidation du secteur contribuera sans doute à accélérer ces tendances, ce qui distinguera les gagnants des perdants.

Les tendances que nous avons décrites, conjuguées à une meilleure structure du secteur, à une amélioration de la rentabilité et à des perspectives de croissance prometteuses incitent les investisseurs à considérer l'industrie des semi-conducteurs comme une opportunité d'investissement intéressante à long terme.

[1] Unlocking opportunities in the Internet of Things, Bain & Company, 7 August 2018
[2] Mobility trends: What’s ahead for automotive semiconductors, McKinsey & Company, April 2017

[3] Ericsson Mobility Report: 5G subscriptions to top 2.6 billion by end of 2025, Ericsson, 25 November 2019
[4] https://www.investopedia.com/the-10-trends-that-will-shape-the-global-economy-over-the-next-decade-4777822
[5] Infineon to acquire Cypress, strengthening and accelerating its path of profitable growth, Infineon, 2 June 2019

Les entreprises citées sont données à titre d’exemple et ne présentent pas un conseil en investissement ou une recommandation de la part d’AXA IM.

Avertissement

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.