Point marché Covid-19 - Jeudi 9 avril

En résumé

  • La situation s’améliore en Europe mais reste à surveiller aux Etats-Unis. L’impact sur la croissance et le PIB sera plus élevé que prévu et devra tenir compte de la durée de normalisation de l’activité une fois que la crise sera derrière nous
  • Bien que notre exposition aux actions reste faible dans les portefeuilles multi-asset, nous réaugmentons l’exposition aux actions dans les secteurs que nous estimons les plus à même de traverser les turbulences actuelles
  • Sur les marchés actions, les stratégies de croissance ainsi que les tendances de long terme montrent leur résilience face à la crise
  • Malgré une volatilité extrême sur les marchés obligataires au mois de mars, nous restons vigilants face à l’augmentation des dégradations de notation mais profitons des primes offertes sur le marché primaire

 


 Point macroéconomique, avec Gilles Moëc, Chef économiste du Groupe AXA et Directeur de la recherche d'AXA IM
 

  • Le choc a commencé avec l’épidémie et se finira sans doute avec. Les nouvelles sont relativement bonnes en Europe continentale, à l’image de l’Italie où le taux de croissance de la propagation diminue avec un nombre de nouveaux cas journaliers inférieur à 4 %. La levée du confinement devrait se mettre en place très progressivement en Europe à compter de la fin du mois d’avril.
     
  • Aux Etats-Unis, malgré le ralentissement du nombre de cas, le rythme de progression est toujours important et le pays a atteint un seuil critique. A ce rythme, la normalisation de la situation devrait s’observer à la fin du deuxième trimestre.
     
  • Le choc du confinement est estimé à 30 % du PIB. Alors que l’impact sur la croissance en 2020 sera encore plus fort que nous l’avions estimé, il faudra également tenir compte de la vitesse de normalisation de l’activité une fois que le confinement sera terminé. L’investissement est freiné face à cette incertitude, tandis que les marchés restent hésitants quant à une reprise au troisième ou au quatrième trimestre.

     

L'impact sur les stratégies multi-actifs, avec Serge Pizem, Responsable monde de la gestion Multi-Asset
 

  • A la lumière des relatives bonnes nouvelles, nous avons ré-augmenté notre exposition aux actions en renforçant certaines de nos positions sur les secteurs de la technologie, les paiements numériques, la cybersécurité, la santé, les gaz industriels ainsi que sur certaines sociétés de services financiers.
     
  • Sur la poche obligataire, nous sommes constructifs sur le Credit Investment Grade ; les spreads sont attrayants, alors que la classe d’actifs bénéficie des programmes d’achat des banques centrales. Nous participons également aux émissions primaires pour bénéficier des primes offertes par les émetteurs.
     
  • Les entreprises vont prochainement publier des résultats en baisse et nous accorderons une importance toute particulière à la qualité des annonces et des perspectives envisagées, les marchés y seront sensibles.

     

L'impact sur les marchés actions, avec Stéphane Lago, Spécialiste des investissements actions au sein d'AXA IM Framlington Equities

 

  • Après le rebond des marchés actions sur la fin du mois de mars, nous nous tournons vers un monde « post coronavirus », fort d’une bonne résilience de nos stratégies de croissance.
     
  • Nous sommes convaincus que de nombreuses opportunités continueront de voir le jour dans le commerce en ligne, la cybersécurité et la supply chain.


L’impact sur les marchés obligataires, avec Christophe Herpet, Responsable monde AXA Fixed Income et Buy & Maintain
 

  • Dans un mois de mars intensément volatile, nous observons des anomalies sur les problématiques de Funding à court terme aux Etats-Unis et sur les taux réels en Europe qui demeurent anormalement élevés et pourraient handicaper l’économie réelle s’ils persistent à ces niveaux-là.
     
  • Nous voyons des opportunités sur le marché primaire et profitons des primes offertes par les grandes entreprises américaines et européennes émettrices de dette.
     
  • Nous restons vigilants quant à la très forte augmentation des dégradations de notation depuis le 22 mars et n’hésitons pas à vendre les « fallen angels » pour nous prémunir du risque de défaut.

 

 

Avertissement

 

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.

Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives.

Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers.

L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.