Multi Asset

Point marché Multi Asset

En résumé

  • La conjoncture économique se dégrade en Europe à court terme mais l’annonce du vaccin pourrait redonner des couleurs à la croissance au second semestre 2021. Aux Etats-Unis, la situation économique devrait connaître la même trajectoire au lendemain des élections. 
  • Après la mélancolie d’automne, les marchés ont accueilli l’annonce du vaccin avec euphorie. Nous restons positifs sur les actions mais cette situation nous amène à toujours plus de sélectivité dans les sociétés que nous intégrons en portefeuille. Pour l’heure, nous préférons désensibiliser le risque en Europe et l’orienter vers la Chine en nous exposant à des sociétés technologiques.

                                                                                                       Gilles Moëc, Chef économiste du Groupe AXA et Directeur de la recherche d’AXA IM

 

en zone euro

A court terme, les nouvelles ne sont pas bonnes dans la zone euro. L’annonce d’un nouveau confinement vient dégrader la conjoncture et nous mène à tabler sur un retour en récession qui devrait engendrer une contraction du PIB d’environ 5 % en Europe au quatrième trimestre 2020. L’annonce d’un vaccin vient changer le degré de confiance mais ne modifie pas fondamentalement la trajectoire d’une croissance négative au quatrième trimestre 2020 et au premier semestre 2021. Cette trajectoire, bien que peu reluisante à court terme, ne constitue pas le pire scénario qui avait été envisagé puisque le PIB pourrait vraisemblablement remonter d’environ 2 % au second semestre de l’année prochaine.

A la lumière de cette situation qui nous semble inévitable, le mécanisme d’urgence va se poursuivre, et le déficit public va continuer de se creuser. Aussi, l’action de la politique monétaire devra être puissante ; la BCE devrait annoncer la mise en place d’un stimulus supplémentaire en décembre (PEPP) jusqu’à fin 2021. Les taux devraient continuer à rester bas et les spreads relativement stables.

Aux Etats-Unis 

Les Etats-Unis semblent faire face aux mêmes pressions qu’en Europe avec un mois de décalage. La contraction de l’activité devrait arriver à l’hiver. Les principales interrogations tournent autour de la politique économique à mettre en place à la suite des élections avec un congrès divisé. La chambre des représentants reste démocrate et le sénat républicain. L’issue sera connue au début de l’année prochaine. Le manque d’unité entre la Présidence et le Sénat laisse planer le doute sur la mise en place du programme de Joe Biden mais nous sommes confiants en la capacité du président élu à trouver un terrain d’entente avec les républicains qui remportent la majorité au Sénat.

Dans les pays émergents

Focus sur la Turquie. La banque centrale de Turquie doit prendre des décisions très prochainement ; elle a manifesté la volonté de réorienter sa politique monétaire et pourrait relever ses taux d’intérêts de 500 points de base. En effet, la croissance Turque est en berne mais l’inflation monte. Cette configuration est assez rare mais ne devrait pas engendrer de risque systémique.

 

Serge Pizem, responsable monde de la gestion multi-asset chez AXA IM 

 

Comportement de la stratégie

Notre principale stratégie a connu 5 mois en territoire positif (de mai à septembre) mais la recrudescence du virus a engendré un nouveau retournement des marchés au début de l’automne. Durant cette période, nos positions sur le crédit et les spreads ont été payantes. De même, nos stratégies de diversification sur les matières premières et notre position tactique sur le Nasdaq ont rencontré le succès escompté. Enfin, nos positions sur les devises (vendeur de dollar contre euro et yen) ainsi que sur les actions chinoises ont contribué à la performance de la stratégie.

Opportunités

Nous préférons investir dans les zones les moins sensibles ou touchées par la covid aujourd’hui. Nous sommes donc positifs sur la Chine avec une exposition aux indices et actions technologiques, notamment celles de l’économie digitale. Nous détenons du Tencent, Tal Education Group, Inner Mongolia Yili Industrial pour s’exposer à la croissance de la consommation chinoise. Nous apprécions également Yamaha – l’un des premiers fabricants d’instrument de musique – pour nous exposer à la gentrification chinoise, les chinois souhaitant de plus en plus sensibiliser leurs enfants aux activités musicales. Enfin, nous avons acheté du Yuan.

Aux Etats-Unis, les marchés ont regardé au-dessus de la vallée. Après la nervosité constatée en amont des élections américaines, les marchés ont bien accueilli la victoire de Joe Biden. Notre exposition aux GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) demeure assez faible. En effet, nous avons une préférence pour certaines entreprises de niche comme Carrier international qui est spécialisé dans les systèmes de ventilation et qui a su développer un système de filtrage capable de bloquer les virus ; nous suivons de près cette société qui équipe notamment les hôpitaux car elle présente, selon nous, des perspectives qui pourraient s’avérer prometteuses.

Réactivité et flexibilité

Les conditions de marché actuelles sont inédites. En 25 ans, nous n’avons jamais observé de tels écarts de valorisation entre les titres de croissance et les titres « value » ainsi qu’une telle rotation sectorielle des titres vers les valeurs décotées.

Pour la fin d’année et 2021, nous restons positifs sur les actions et continuerons de faire preuve de sélectivité. Nos outils nous ont permis de prendre des décisions rapidement. Ces derniers mois, nous avons largement utilisé les marges de manœuvre dont nous disposons pour réduire la voilure lorsque les marchés se sont retournés à la fin de l’été et pour la rehausser rapidement lorsque l’annonce du vaccin a été rendu publique ; cela nous a permis d’amortir la baisse des marchés tout en captant une partie de la hausse de ces derniers il y a une dizaine de jours.

Avertissement

Investir sur les marchés présente un risque de perte en capital.

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.

Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives.

Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers.

L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.