Consommateur connecté

Les technologies offrent aux clients connectés d’aujourd’hui un accès sans précédent aux biens et aux services dans le monde entier. Que peuvent toutefois attendre les entreprises, les consommateurs et les investisseurs de l’essor du e-commerce ?

Qu’est-ce qu’un consommateur connecté ?

Les avancées technologiques réalisées au cours des dernières années ont clairement joué en faveur du consommateur d’aujourd’hui. L’accès généralisé à Internet lui permet de prendre des décisions d’achat en toute connaissance de cause, partout et à tout moment, à l’aide des sites d’information et des plateformes d’achat. Les entreprises doivent elles aussi évoluer pour répondre à la demande des consommateurs et la Fintech - ce secteur d’activité qui utilise la technologie pour repenser les services financiers - devient de plus en plus importante pour celles qui souhaitent améliorer l’interaction avec leurs clients. En suivant le rythme des innovations technologiques, les entreprises seront capables de mieux répondre aux besoins de leurs clients.

Qu’est-ce que l’économie digitale ?

L’essor des smartphones a donné aux consommateurs du monde entier accès à une offre beaucoup plus vaste. Les sociétés maîtrisant les technologies numériques proposent désormais une gamme de produits plus étendue, une livraison plus rapide, des paiements sécurisés et un accès mobile 24 h sur 24. L’e-commerce est la partie de cette nouvelle économie que les clients maîtrisent le mieux à l’heure.   Même s'il semble que l’e-commerce existe depuis longtemps, seul 11% des ventes mondiales sont effectuées en ligne1. Le marché de la vente sur Internet devrait croître à un taux moyen de 14% par an au cours des cinq prochaines années1. Nous pensons que cela devrait permettre de nombreuses années de croissance long terme.

Le taux de pénétration du e-commerce est en hausse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: Statista, 27 August 2020

 

des achats sont aujourd’hui effectués en ligne, un chiffre qui ne manquera pas d’augmenter1.

 

 

               45% des consommateurs interrogés ont effectué des achats via leur mobile depuis le début de l'épidémie de COVID-19 contre 30% pré-COVID-19 - l'utilisation du mobile étant probablement un moteur de la croissance numérique dans son ensemble.2

 

 

        63% des consommateurs interrogés ont fait davantage leurs courses alimentaires en ligne / via leurs smartphones depuis le début de la      pandémie de COVID-19. 86% continueront probablement de faire leurs achats de cette manière lorsque les mesures de distanciation sociale seront supprimées.2

 

Quelles implications pour les investisseurs ?

Les entreprises dites traditionnelles doivent adapter leur modèle économique à l’ère numérique, ou se confronter à celles qui ont su s’y adapter et qui maîtrisent mieux les technologies. Les distributeurs en ligne s’adaptent rapidement aux besoins des consommateurs connectés pour leur offrir une expérience d’achat plus rapide, facile et personnalisée. Pour les investisseurs en quête de croissance à long terme, il s’agit selon nous d’une opportunité structurelle à ne pas manquer. Alors que les Millennials – cette génération actuellement âgée entre 25 et 35 ans –ont plus de moyens pour consommer, la génération des seniors, généralement plus aisée, se familiarise progressivement avec l’achat en ligne.  

Investir dans l’économie digitale

Nous estimons que ces tendances créent des opportunités sur l'ensemble de la chaîne de valeur du commerce en ligne au fur et à mesure que les entreprises traditionnelles intègrent l'économie digitale dans leur modèle de fonctionnement. Nous appelons ces opportunités les « quatre D » :

  • Découverte : Les moteurs de recherche, la publicité en ligne et les médias sociaux deviennent de plus en plus le point de départ de la recherche et / ou de la découverte de produits et services en ligne.
  • Décision : L’e-commerce, portails Internet et applications mobiles proposent aux clients un choix de produits pratique et fiable.Les entreprises impliquées dans le processus décisionnel sont dominées par des entreprises en ligne « disruptives » qui prennent des parts de marché aux entreprises plus traditionnelles.
  • Distribution : Le développement de l’e-commerce a entraîné une croissance rapide des paiements numériques, cela pousse les entreprises à rechercher toujours plus d’efficacité dans leur chaîne d'approvisionnement dans le but de respecter des délais de livraisons de marchandises toujours plus courts.
  • Données et outils technologiques : Les entreprises digitales qui accompagnent les « enfants du numérique » , mais aussi les « migrants du numériques »  dans le virage digital.

Pourquoi est-ce le bon moment pour investir dans l’économie digitale ?

Nous pensons que l'économie numérique est un thème d'investissement pluriannuel. À ce titre, nous pensons que la transition du hors ligne/en ligne continuera de profiter aux tendances comme l’e-commerce, la consommation de médias digitaux, les paiements électroniques et la transformation numérique.

D’autant plus que la révolution de l’économie digitale n’en est encore qu’à ses balbutiements, un nombre croissant de nouveaux segments de marché font leur apparition. L’« économie partagée » (ou « sharing economy ») en fait partie, avec des sociétés de premier plan, encore privées, qui devraient faire leur entrée en bourse au cours des prochaines années. Elles viendront ainsi enrichir l’univers d’investissement et accroître les opportunités de diversification.

Tous les investissements comportent des risques, y compris le risque de perte de capital.

1 AXA IM. BOFAM – Global eCommerce, October 2019
2 Global Consumer Insights Survey 2020, PwC

1 Citi GPS : « Technology at Work v3.0 », août 2017.
2 Euromonitor International, Citibank « Technology at Work v3.0 », août 2017
3 Deloitte, « 2018 holiday survey: retail in transition », novembre 2018
4 S&P via Forbes, avril 2015

*Vieillissement et mode de vie – département américain du Commerce, dernières données : mars 2018
*Automatisation – IFR World Robotics Report 2017, dernières données : mars 2018
*Technologies propres – Financier Worldwide, « Investing in the clean technology revolution », janvier 2016
*Transformation des sociétés – Nations Unies, données en date de mars 2018
*Sources de performance – AXA IM, données en date du 29 décembre 2017 

Cette page est exclusivement conçue à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considérée comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Cette page a été établie sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.
Toutes les données de cette page ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, cette page peut être partielle et les informations qu’elle présente peuvent être subjectives.
Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers.
AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.