Deux minutes

Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers

Que faut-il retenir ?

Les indices S&P 500 et Nasdaq ont atteint de nouveaux sommets la semaine dernière, les investisseurs semblant revenir vers les valeurs technologiques et de croissance en prévision de données confirmant la vigueur de la croissance économique au deuxième trimestre. Le Fonds monétaire international (FMI) a relevé ses prévisions de croissance pour les États-Unis à 7 % pour 2021, contre 4,6 % en avril, et à 4,9 % pour 2022 contre 3,5 % précédemment. Le sentiment d'optimisme a également été renforcé par les données indiquant la chute du nombre de licenciements à leur niveau le plus bas depuis 21 ans, et la confiance des consommateurs américains a augmenté en juin pour atteindre son niveau le plus élevé depuis le début de la pandémie.

Dans le monde

Dans son rapport annuel publié la semaine dernière, la Banque des règlements internationaux (BRI) a déclaré que les pouvoirs publics devaient faire preuve de « souplesse et de prudence » pour que le redressement des économies se poursuive au sortir de la pandémie. Cet avis a été partagé par le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Andrew Bailey, lors d'un discours dans lequel il a prévenu qu'il était important de ne pas réagir de manière excessive à une croissance et une inflation temporairement fortes. La BRI anticipe une reprise plus ou moins progressive, mais précise que deux autres scénarios sont possibles : soit l'inflation se révèle plus forte que prévu et les conditions du marché financier se durcissent, soit de nouveaux variants de coronavirus résistent aux vaccins et l'économie ne se redresse pas. De son côté, Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a indiqué dans un discours qu'elle estimait que les 27 États membres de l'Union européenne seraient sortis de la crise « dans 18 mois » grâce aux décisions politiques prises depuis le début de la pandémie.

 

Le chiffre de la semaine

8,5%

La Banque mondiale a relevé ses prévisions de croissance du PIB chinois pour 2021 à 8,5 %, contre 8,1 % précédemment, mais prévoit un ralentissement à 5,4 % en 2022. La Chine a rebondi relativement vite après la pandémie, mais des vents contraires ont également soufflé. Certaines restrictions de déplacement ont été réimposées pour lutter contre les foyers de contamination et son programme de vaccination reste en retard par rapport à celui d’autres grandes économies. Les dernières données de l'indice des directeurs d'achat (PMI) ont également fait apparaître quelques signes de fragilité, le chiffre officiel de juin pour le secteur manufacturier s'établissant à 50,9 contre 51,0 en mai et l'indice PMI Caixin du secteur privé chutant de 52 à 51,3.

 

Éclairage

Bac à sable

Environnement permettant de concevoir et de tester de nouveaux concepts, inspiré du bac à sable dans lequel jouent les enfants. L'Autorité monétaire de Singapour a annoncé la semaine dernière la création d'un partenariat avec le FMI, la Banque mondiale, la Banque asiatique de développement et d'autres organisations pour lancer un défi de type « Bac à sable » visant à trouver une solution en matière de monnaie numérique de banque centrale de détail. Elle souhaite que le projet gagnant contribue à l'efficacité des paiements et à l'inclusion financière.

Prochaines échéances

Les chiffres définitifs des indices PMI de juin concernant les services seront publiés lundi pour la zone euro, le Japon, la Chine et le Royaume-Uni. Les chiffres de mai concernant les ventes au détail dans la zone euro seront communiqués mardi, de même que l'indice ZEW du climat économique dans la zone euro pour le mois de juillet, tandis que les données PMI définitives pour les États-Unis seront dévoilées plus tard dans la journée. Le Comité de politique monétaire de la Fed publiera mercredi le procès-verbal de sa dernière réunion. Les chiffres de l'inflation en Chine pour le mois de juin sont attendus vendredi, suivis des données définitives de mai concernant le PIB et la production industrielle au Royaume-Uni.

 

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information. Il ne constitue ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Il a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.
 
Ainsi, compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, nous attirons votre attention sur le fait que l'évolution effective des variables économiques et des valorisations des marchés financiers pourrait s'écarter significativement des indications (projections, estimations, anticipations et hypothèses) qui vous sont communiquées dans ce document. En outre, du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document peuvent n’être que partielles. Elles sont susceptibles d'être modifiées sans préavis et AXA Investment Managers n’est pas tenu de les mettre à jour systématiquement.
 
Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques, et de marché. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, ont été établi à la date de publication de ce document.
 
Les destinataires de ce document s’engagent à ce que l'utilisation des informations y figurant soit limitée à la seule évaluation de leur intérêt propre en considération des stratégies visées. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable expresse de la Société.
 
Rédacteur : AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506